• Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

2018 par Sophie Le Gall

so.legall@free.fr

La peur du jugement ou... Comment se foutre de ce que pensent les autres...

26.03.2018

Comme j'ai pu déjà vous l'expliquer, j'ai un mantra bien à moi qui résonne tous les jours dans ma tête : " M'en fout, m'en tape !".

Il signifie que je me fout de ce que vont penser les autres lorsque je fais ou dis quelque chose. Concrètement, comment  ça s'applique au quotidien ? je vous dis tout......

 

 

La peur du jugement vous emprisonne !

Si vous vous préoccupez tout le temps de ce que vont dire les autres, si vous attendez la validation des autres pour faire quelque chose et si vous souhaitez plaire à tout le monde, j'ai une mauvaise et une bonne nouvelle pour vous ! la mauvaise est : vous êtes dans la merde ! oui car vous êtes en prison ! sans barreaux certes, mais néanmoins prisonnier ! La bonne nouvelle est que cet article est pile-poil pour vous !!!!! 

 

Je trouve que la photo avec l'âne est très parlante, elle résume parfaitement que quelque soient vos actes, ils seront toujours source de critiques. Alors est-ce que vous allez continuer à vouloir être bien vu et aimé de tous ??? non ? et bien tant mieux ! parce -que c'est tout simplement impossible !

 

Il y aura toujours quelqu'un pour critiquer et juger ce que vous faites et ce que vous dites. Les réactions des autres ne sont que leur propre interprétation d'une situation ;  tout d'abord parce qu'ils ne savent JAMAIS tout de vous et puis parce que c'est uniquement fondé sur leur vécu, leur histoire, leurs émotions du moment, leur personnalité, leur éducation, leur ouverture d'esprit, leurs peurs, leurs croyances,  leur culture etc etc...bref ! pour un milliard de raisons !!!!!

 

D'ailleurs, petite réflexion à avoir sur vous-même : si vous avez si peur du jugement des autres, ne seriez-vous pas vous aussi un peu toujours à juger l'autre ?????? 

Je vais vous décrire plusieurs situations, réfléchissez et notez ce qui va se passer dans votre tête au moment où vous assistez à la scène : 

 

 - 1er cas : au bureau, la porte du bureau de votre PDG est ouverte et à deux reprises vous le surprenez à jouer à Candy Crush sur son téléphone....

 

- 2 ème cas : à la caisse du supermarché une femme donne une gifle à son gamin de 8 ans en lui hurlant dessus, elle balance ses courses sur le tapis roulant toujours en l'attrapant vigoureusement par le bras.... 

 

- 3ème cas : vous arrivez à l'improviste chez une amie et sa maison est en bordel, la vaisselle pas faite, du linge qui traîne, des poils de chien partout, une odeur de chien mouillé et les sol plein de traces de pattes. Elle est dans son canapé, en train de boire un thé tout en regardant la télé.....

 

4èmé cas : une bombasse avec forte poitrine arpente la rue  en mini jupe ras du cul, perchée sur des échasses, elle balance des hanches et se passe les mains dans les cheveux tout en arborant un grand sourire et tous vos amis féminins comme masculins se retournent sur elle.....

 

Qu'est ce qui vous traverse l'esprit au moment où vous vivez la scène ?? répondez avec honnêteté  !! On verra un peu plus après ce que l'on peux dire de ces quatre cas....

 

L'important est de comprendre le principe : nous sommes conditionnés à puiser notre valeur dans le regard des autres.

On aimerait plaire à tout le monde  tout le temps et c'est dans la petite enfance et à l'adolescence que cela s'installe fortement, surtout si durant cette période on a des parents exigeants qui ne laissent pas le droit à l'erreur.

C'est souvent aussi à l'enfance et à l'adolescence que l'on subit les critiques et le jugement négatif des autres et toutes les émotions négatives qui en découlent : humiliation, culpabilité, colère.....

 

Le terrain propice à tout cela est le manque de confiance en soi et la sous estime. Là il va falloir bosser pour se voir et se considérer autrement mais ça c'est pour une prochaine fois car on ne peut pas tout traiter en même temps !!! je ferai donc un article pour vous aider à booster votre self-estime !!! vous allez vous aimer grave  comme dirais ma fille !

 

Donc pour se libérerrrrr, délivrerrrrrrr !! comme dirais la reine des neiges vous allez : 

 

Vous dire et vous répéter que le jugement de qui que ce soit ne définit pas ce que vous êtes vraiment.

C'est pas parce qu'un mec mal dans sa peau dit de vous que vous êtes un con que vous l'êtes réellement ! cette idée lui appartient : laissez-la lui !

 

- Accepter que les jugements engendrent chez vous des émotions négatives qui elles mêmes vont faire que vous allez aussi juger en retour !  "quel connard ce type, il est vraiment pas futé". Vous allez en plus vous auto-juger et en profiter pour vous auto-saboter le moral ! parce que oui le pire est qu'on se juge souvent soi-même et qu'on se fait beaucoup de mal !

 

-  Réaliser que ces jugements, même s'ils vous ont fait souffrir sont souvent positifs car ils ont fait de vous ce vous êtes aujourd'hui, ils ont pu vous rendre plus fort.

 

- Intégrer que vous avez les qualités de vos défauts et vice versa ! je m'explique :  on dit de vous que votre principale qualité est la gentillesse, mais à l'excès ça vous rend vulnérable et les autres profitent de vous. Vous êtes soi disant perfectionniste, mais à l'excès n'êtes vous pas trop exigeant envers vous même et les autres ? 

 

- Et enfin ne jamais oublier qu'on ne peut pas se débarrasser du jugement des autres !!!JAMAIS ! et là c'est l'essentiel à comprendre !!!! Alors autant faire avec et s'en foutre !

 

Une fois cela compris et intégré vous allez faire quelques exercices ! ne fuyez pas ! rien de bien contraignant !!! 

 

Grâce aux quatre cas présentés plus hauts, vous allez noter différents types de situations similaires où vous constatez avoir des jugements hâtifs.

Vous allez ensuite tenter de trouver "des excuses" à ces personnes que vous jugez, soit en en inventant, soi en essayant de regarder la scène d'un autre angle ou avec plus de recul.

 

Je vous guide dans la démarche avec les cas cités plus haut, en précisant que ce ne sont que des exemples parmi des milliers de schémas de pensées possibles !!! : 

 

 1er cas : jugement :  "Quel fainéant ! avec ce qu'il gagne il joue ! il nous gueule dessus pour faire du chiffre alors qu'il passe son temps à jouer sur son téléphone !!!, moi aussi je peux être PDG dans ce cas !"

Avez-vous pensé à la pression qu'il subit ? il est au bord de la dépression sans rien dire à personne car en plus à la maison, sa femme vient de lui demander le divorce. Cette pause de 5 minutes qu'il s'accorde est sa seule soupape de décompression pour ne pas craquer devant tous ses employés. Y aviez vous pensé ? non ! car personne ne connait tout sur une autre personne ! 

 

2ème cas :  jugement : "Quelle folle dingue ! le pauvre môme !!"

Avez-vous pensé à ce qu'il lui fait subir depuis plus de trois heures ? quelle fait les courses après sa journée de bureau alors que son compte en banque est dans le rouge, qu'elle élève seule ce môme et que son gynéco vient de lui annoncer qu'elle a un cancer de l'utérus ?? Seriez vous impassible et serein en toute circonstance  devant tant de difficultés à surmonter seul ??? non ! car personne ne connait tout sur personne !

 

3ème cas : jugement : "Elle est crado en fait cette nana, t'as vu le bordel chez elle ? ! "

Avez-vous pensé qu'elle vient de s'occuper de sa mère malade et placé son père en maison de retraite, qu'elle a gardé leurs deux chiens durant ce temps d'hospitalisation alors qu'il pleuvait des cordes et que  les  chiens faisaient des allers/retours jardin maison les pattes mouillées. Que durant ce temps, elle bossait toute la journée, s'est occupé de ses enfants, a fait les courses et que là alors que vous arrivez sans l'en avertir, elle déguste un thé chaud dans son canapé dans lequel elle n'a pas posé ses fesses depuis trois semaines tout en regardant tristement la pagaille de sa maison ?

Non, parce que ne le savez pas ! non ! car personne ne connait tout sur personne !

 

4ème cas : jugement : "La salopeeeee !! elle a besoin de se la péter comme ça celle-là ?!! après elle va s'étonner qu'il lui arrive des bricoles !"

Avez-vous pensé que cette jolie minette de 20 ans a passé toute son adolescence à subir les jugements des autres parce qu'elle était trop grosse ? qu'elle vient de passer un an de sa vie au régime et dans une salle de sport et qu'en plus elle vient d'enlever son appareil dentaire qui la défigurait. Que pour la première fois de sa vie elle se sent belle et désirable et qu'elle compte en profiter aujourd'hui comme on profite d'une belle balade la tête au vent dans une décapotable et juste parce que c'est éphémère ! n'est ce pas légitime ?? non ! car personne ne connait tout sur personne ! 

 

Donc, pour se libérer de la peur du jugement des autres il faudrait commencer par essayer de ne pas juger soi-même et d'avoir plus de compréhension et de tolérance. Cela passe aussi par le fait d' AFFRONTER ses propres schémas de pensées en les observant puis en les modifiant afin de  les orienter de manière plus positive. 

Etre dépendant de la validation des autres c'est s'empêcher de s'épanouir et d'avancer. Ainsi, je prendrai l'exemple de Jacq Ma,  créateur d'Aliexpress et aujourd'hui milliardaire, s'il avait écouté les autres, il n'aurait jamais crée sa société car  tout le monde autour de lui disait  qu'il était taré et que son projet était pourri !! et bien moi je dis bravo Monsieur ! C'est lorsqu'on surmonte cela qu'on offre au monde ce qu'il y a de meilleur en soi !

 

La peur du jugement vous enferme et vous empêche d'exprimer vos talents, d'être pleinement vous- même. 

Vous ne pourrez jamais éviter les critiques et les jugements. Chaque personne peut rayonner et j'aime  citer une phrase d'Einstein : " tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper dans un arbre, il passera sa vie  entière à croire qu'il est stupide" . Ne laissez donc pas le jugement de quelqu'un éteindre vos capacités et dissoudre votre amour propre..... parce qu'il ne connait pas tout de vous !

 

Un livre que je peux vous recommander est "le courage d'être soi" de Jacques Salomé.

 

 

 

 

 

  

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload